7,62 x 54 r Mosin M. 1891

L'armée russe s'intéressa aux fusils d'infanterie de petit calibre dès 1889, les efforts combinés des frères Nagant, et du colonel Serguei Ivanovith Mosin, directeur de l'arsenal de Toula débouchèrent en 1891 sur l'adoption d'un fusil à répétition de calibre 7,62 mm (ou 3 lignes, la ligne étant une ancienne unité de mesure russe valant 2,54 mm). L'emploi de sa munition devait ensuite s'étendre à toutes les armes russes. Elle fut aussi employée par la Finlande, les républiques Baltes et divers pays d'Europe centrale. Après 1945, l'Union Soviétique imposa sa munition aux pays membres du Pacte de Varsovie et la diffusa largement auprès de ses alliés. Depuis l'introduction du 7,62 mm M 43, la cartouche de 7,62 mm Mosin n'est plus employée par les armes destinées au combat rapproché, mais elle reste en service pour le tir de précision et les mitrailleuses.

L'étui à bourrelet et base bombée est bouteillé. Il fut initialement fabriqué en laiton, mais on rencontre aussi des étuis en acier cuivré et en acier laqué. L'amorçage est de type Berdan.

La balle d'origine (M 1891), de forme cylindro-ogivale, possède un noyau de plomb et une chemise en maillechort. Elle fut remplacée par divers types de projectiles pointus.


Synonymes:
7,62 mm Mosin-Nagant
7,62 mm Mossine
7,62 mm russe long
7,62 mm russe long à bourrelet
7,62 russian long
7,62 mm russe M. 1891 - M. 1908 - M. 1930 ou M. 1908/30
Patrone S 262 (r)
7,62 mm Patr. 02613 (r)
7,62 mm Type 53 (Chine)
7,62 mm Vz 59 (Tchécoslovaquie)

Cotes moyennes:
7,85 x 55,6
Diamètre de la balle: 7,75 mm
Diamètre de l'étui au collet: 8,47 mm
Diamètre de l'étui à la base: 12,28 mm
Diamètre de l'étui au culot: 14,27 mm
Longueur de l'étui: 53,6 mm
Longueur totale: 76,9 mm

Utilisation:
Fusils:
Mle 1891.
Mle 1891-30.
Kivääri m 27.
Kivääri m 28.
Kivääri m 28-30.
Winchester Mle 1895.

Carabines:
Mle 1891.
Mle 1938.
Mle 1944.

Fusils semi-automatiques:
Tokarev SVT 38.
Tokarev SVT 40.
SVD.

Fusils automatiques:
AVS 36.
AVT 40.

Fusils-mitrailleurs:
Madsen.
DP, DT, DA, DPM, DT.
Lahti Saloranta PK 26.

Mitrailleuses:
Vickers-Maxim 1900.
PM 1905 et 1910.
Colt 1914.
Vickers.
Maxim Tokarev.
Maxim-Koleshnikov.
ShKAS, DS 39, SG 43, SGM, RP 46, RPK, PKS.

Cartouche à balle ordinaire type L (dénommée aussi modèle 1908):

L'étui est de forme bouteille, tronconique, à bourrelet nettement chanfreiné et d'un profil caractéristique rappelant les anciens culots Mauser des grosses cartouches à poudre noire des années 80. On trouve, malgré tout, certaines fabrications tardives, allant jusqu'aux années 20 avec l'étui arrondi style M. 1891. Ces étuis sont en laiton, en acier cuivré ou laitonné, et plus tard aussi en acier bondérisé verni. On remarquera, durant la guerre, l'apparition de spécimens en acier nu, non revêtu, qui semblent correspondre à une fabrication accélérée dictée par les circonstances. Sur les types à étui en acier cuivré, le cuivrage est souvent sommaire et disparait aisément lors des manipulations, en particulier à la périphérie des bourrelets. Puits d'amorce à 2 évents recevant une amorce laiton, plate et largement dimensionnée, de type Berdan. Le chanfrein du culot mesure 1,75 mm de large et porte en relief le marquage. Le collet n'est en général pas serti sur le projectile de manière visible.

La balle est de forme cylindro-ogivale à extrémité pointue avec un petit méplat, chemisé d'acier plaqué de tombac, contenant un noyau de plomb évidé coniquement à sa base. Les premiers modèles ne comportent pas de cannelure de sertissage, puis celle-ci fait son apparition avec un profil rectangulaire de 1,60 mm de large. Elle peut être lisse ou présenter divers types de crantage.

La charge est d'environ 3,17 g de nitrocellulose en petits cylindres de 0,60 mm de diamètre sur 1,75 mm de long, graphités.




LVE/99/7,62x54R
LVE: Fabricant civil.
99: année de fabrication.
7,62x54R: calibre de la cartouche.



50/41
50: usine numéro 50, probablement origine U.R.S.S.
41: année de fabrication.



nny/7,62x54 R
nny: correspond à PPU en cyrillique. PPU = Prvi Partisan à Titovo Uzice.


Cartouche à balle ordinaire L, de fabrication civil, étui acier laqué.


LIBRA/7,62X54R. LIBRA: fabricant civil.
7x62x54R: calibre de la cartouche.


Cartouche à balle ordinaire M.1930 ou balle D:

C'est de loin la plus courante puisqu'elle sera utilisée durant la Guerre d'Espagne et pour toute la durée du second conflit mondial. Elle présente l'étui modifié (type 1908), en laiton, acier cuivré ou acier laqué, et un nouveau projectile plus long, cette fois bi-ogival, à chemise d'acier plaqué de tombac et noyau de plomb durci, souvent dénommé balle lourde. Cette balle longue de 323,35 mm pèse 11,80 g. Il existerait aussi des versions à chemise d'acier cupronickelée. La charge est d'environ 3,08 g de nitrocellulose, toujours en cylindre graphité. La pointe de l'ogive est peinte en jaune sur une longueur pouvant varier de 5 à 9 mm.

Une sous-variante de cette version, qui semble n'avoir été produite qu'en 1944 par l'usine codée 60, possède un projectile de même profil mais en fer fritté. Le poids de cette cartouche est de 22 g. Le projectile possède une gorge de sertissage lisse, come d'ailleurs les autres balles de type D.


60/39. 60: Fabrique de Frunze, U.R.S.S.
39: année de fabrication.


Cartouche spécial pour sniper (SVD), balle lourde de 12,8 g.


21/70. 21: Matravidéki Fémmüvek Sirok, de Sirok, Hongrie. Le code 21 étant utilisé aussi par la Pologne, la différence se fait par l'orientation du marquage, les chiffres du code et le millésime d'année sont dans le même sens sur les cartouches hongroises, et en sens inversé sur les cartouches polonaises.
70: année de fabrication.


Cartouche à balle ordinaire type L. Balle cylindro-ogivale à extrémité pointue avec un petit méplat, chemisée d'acier plaquée de tombac, contenant un noyau de plomb évidé. L'étui peut être en laiton, en acier cuivré ou laitonné, plus tardivement en acier nu non revêtu. Origine Bulgarie.


10/75. 10: Fabrique Militaire d'Estatal, en Kazanlak, Bulgarie
74: année de fabrication.


Cartouche à balle perforante-incendiaire, pointe noire, bande rouge, poids 10,1 g.




17/40
17: usine numéro 17, origine U.R.S.S.
40: année de fabrication.



17/N inversé
17: usine numéro 17, origine U.R.S.S.
N inversé: entre 1952 et 1956, les soviétiques ont remplacés, sur certaines munitions le millésime de date par un caractère cyrillique. Le N inversé correspond à l'année 1955.
Notes:
R= 1952.
A= 1953.
E= 1954.
K= 1956


Cartouche à balle traçante, étui acier laqué, pointe vert, amorce noire. Origine Yougoslavie.


bxn/63. bxn: ancienne usine Sellier & Bellot à Vlasim.
63: année de fabrication.


Cartouche Yougoslave à blanc en acier bondérisé gris fer. Amorce en laiton.


nny/1985. nny: correspond à PPU en cyrillique. PPU = Prvi Partisan à Titovo Uzice.
1985: année de fabrication.


Cartouche propulsive sans balle, étui fermé en rosette.


bxn/79. bxn: ancienne usine Sellier & Bellot à Vlasim.
79: année de fabrication.


Cartouche propulsive, étui bondérisé, fermé par 6 plis. Origine Hongrie.


21/87. 21: Matravidéki Fémmüvek Sirok, de Sirok, Hongrie. Le code 21 étant utilisé aussi par la Pologne, la différence se fait par l'orientation du marquage, les chiffres du code et le millésime d'année sont dans le même sens sur les cartouches hongroises, et en sens inversé sur les cartouches polonaises.
87: année de fabrication.


Cartouche de manipulation, monobloc plastique noir, culot acier.


Sans marquages

Cartouche de manipulation Hongroise, étui et balle nickelés, 4 flûtes.

21/70. 21: Matravidéki Fémmüvek Sirok, de Sirok, Hongrie. Le code 21 étant utilisé aussi par la Pologne, la différence se fait par l'orientation du marquage, les chiffres du code et le millésime d'année sont dans le même sens sur les cartouches hongroises, et en sens inversé sur les cartouches polonaises.
70: année de fabrication.


Cartouche de manipulation Russe, étui laiton avec 4 flûtes.


188/77. 188: Fabrique de Novosibirsk, U.R.S.S.
77: année de fabrication.


Cartouche de manipulation Tchèque, étui en acier laqué comportant 5 flûtes.


aym/53. aym: Povazke Strojarne Narodi Podnik (coopérative populaire), de Povazská Bystrice, après 1945.
53: année de fabrication.


Cartouche de manipulation, étui cuivré à trois flutes, amorce percutée. Origine URSS.


bxn/date illisible. bxn: ancienne usine Sellier & Bellot à Vlasim.


Cartouche de manipulation, étui comportant 4 flûtes, corps de l'étui rempli de plastique blanc, balle plastique blanc. Origine Pologne.


21/75 21: Code d'usine 21. Origine polonaise confirmée par le positionnement des chiffres de code et millésime, en sens inverse.
L'usine 21, située dans la ville de Skarzysko-Kamienna a repris les installations subsistantes de la Fabryka Amunicji-Skarzysko
après le départ des allemands.
Récemment devenue Zaklady Metalowe "Mesko". Elle produit actuellement des munitions de nombreux calibres,
tant pour l'armée que pour le marché civil.

75: année de fabrication.