Minima

Minima
Origine: www.armes-anciennes.fr

Caractéristiques:

Calibre: 5,5 mm.
Munition: 22 Court.
Longueur totale: 90 mm.
Longueur des canons: 35 mm.
Hauteur: 65 mm.
Epaisseur: 20 mm.
Poids: 192 g.
Capacité: 4 cartouches.
Pays: France.

Généralités:
Cette arme a été mise au point par M. Marcel Cadet, établi dans le département de la Loire. Elle a fait l'objet d'une demande de brevet demandée le 30 janvier 1946 par M. Marc Charras au nom de M. Cadet, et délivrée le 24 février 1947 sous le numéro 923 598.

La fabrication a été assurée par la Société Boyer à Saint-Etienne, cette entreprise a cessée ses activités vers le milieu des années cinquante peu de temps après que le pistolet Minima ait été classé en 4ème catégorie.

Description:
La construction du pistolet Minima est entièrement métallique. Elle fait appel à cinq pièces principales réalisées en alliage léger:

- la carcasse-poignée qui est évidée pour recevoir le mécanisme, et comporte un berceau où vient se placer le canon;

- la carcasse est garnie de deux plaquettes, elles aussi métalliques, légèrement bombées et fixées chacune par deux vis nickelées. Les faces des plaquettes sont agrémentées d'un quadrillage de forme circulaire avec, en plus pour celle de la poignée gauche l'indication de la marque Minima et la mention du calibre en bas à droite.

- la détente, qui ne comporte pas de pontet, et reste sans traitement de surface.

- le canon, constitué d'un bloc parallélépipédique, bombé sur le dessus et mini d'un talon d'assemblage à sa partie inférieure. Cet assemblage vient se positionner dans un évidement correspondant du berceau de la carcasse, à laquelle il est maintenu par une goupille longitudinale. Le bloc est percé de quatre trous qui constituent les canons, ceux-ci sont à alésage lisse et non rayé, contrairement à l'illustration qui figure sur la boîte de l'arme.

Le mécanisme quant à lui se compose des pièces suivantes qui, elles sont en acier:

- un percuteur rotatif avec quatre dents d'entraînement à profil hélicoïdal;
- une barrette d'entraînement et sa biellette;
- une gâchette;
- le marteau interne
- leurs axes et ressorts respectifs.

Les organes de visée sont réduits à leur plus simple expression, une petite rainure usinée sur le dessus de la carcasse et du bloc-canons.

Variantes:
Le pistolet Minima était disponible en quatre versions:

- Modèle n° 100: bronzé noir, calibre .22 court.
- Modèle n° 102: blanc brillant, calibre .22 court.
- Modèle n° 105: blanc brillant, calibre 6 mm à blanc.
- Modèle n° 107: bronzé noir, calibre 6 mm à blanc.

Initialement, les variantes référencées 100 et 102 étaient en vente libre et se trouvaient classées en 7ème catégorie (lettre du Ministère de l'intérieur du 28 février 1947). Ces dispositions ont été annulées par le décret du 23 mai 1952 qui replaçait les pistolets à percussion annulaire de calibre inférieur ou égal à 6 mm et de longueur totale inférieur à 280 mm, en 4ème catégorie.


Origine: www.armes-anciennes.fr